Centre d’enseignement spirituel et de recherche orienté vers le développement de la conscience supérieure en équilibre avec l’ouverture du cœur.

M. Jacques Surbeck (Documents / Références)

‘Ondes électromagnétiques : les scientifiques demandent des mesures préventives’ – Le Parisien – 14/07/2015

 

Près de 200 scientifiques viennent de lancer un appel sur l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM) et à la technologie sans fil.

Le 15 mai dernier, un appel sur l’exposition des champs électromagnétiques a été lancé par 190 scientifiques de 39 pays aux États membres de l’ONU ainsi qu’à l’Organisation Mondiale de la santé (OMS). Objectif : leur demander de promouvoir des mesures de protection afin de limiter les risques sanitaires envers les êtres humains.

C’est le risque cancéreux lié aux ondes électromagnétiques, dont celles émanant du portable, qui est pointé du doigt par le Centre International de recherche sur le cancer de l’OMS comme risque «potentiel ». Les signataires demandent donc à l’ONU de promouvoir des mesures préventives afin de limiter les expositions au CEM. Mais aussi de renforcer les directives internationales d’exposition aux champs électromagnétiques qui doivent refléter la réalité de leur impact sur nos corps, en particulier sur notre ADN.

Impact des ondes

En France, 55,7 millions de personnes ont un téléphone mobiles (durée moyenne d’utilisation : 2h30 par jour). Le portable utilise trois bandes de fréquence, le 900 MHz et le 1800 MHz (dédié à la transmission de données orales) et le 2100 MHz (numériques). Plus la fréquence est élevée, plus le signal s’atténue rapidement, nécessitant donc des antennes-relais plus puissantes. La situation est loin de s’arranger avec la généralisation du Wi-Fi, qui augmente l’exposition chronique des individus aux ondes électromagnétiques.

Pour Stephen Kerkov, chargé de mission pour Agir pour l’Environnement, « le problème est à la fois sanitaire et social car au nom du progrès sont privilégiées des solutions irradiantes qui, combinées, augmentent les champs électromagnétiques auxquels nous sommes soumis ».

Maux de tête et vertiges

Cette surexposition se traduit par un nombre croissant de personnes souffrant d’une hypersensibilité à ces champs électromagnétiques.

Maux de tête, palpitations, céphalées, vertiges, insomnies, irritabilité acouphènes sont autant de maux ressentis.

Des mesures pour l’heure insuffisantes

Après de nombreux rebondissements, la loi votée en début d’année prône enfin la sobriété électromagnétique.

Les principales mesures concernent la communication et la concertation. Par exemple, la publicité sur les portables sera mise en l’amende s’il n y a pas de kit mains-libres. Les maires devront informer leurs administrés des communications faites par les opérateurs qui souhaitent installer des antennes-relais et ces derniers pourront donner leur avis. Des mesures qui vont dans le bon sens mais qui restent insuffisantes regrettent des associations comme « PRIARTéM » et « Agir pour l’Environnement. »

Ainsi, concernant l’interdiction du Wi-Fi dans les établissements publics, seules les crèches et les garderies sont concernées, tandis que nombre de collèges, lycées et bibliothèques, optent pour des connexions de ce type alors que des alternatives câblées aussi performantes, existent comme le constatent les associations, et sont plus sûres pour la santé des jeunes et des adolescents.

Précautions à prendre

Limiter la durée des conversations avec le portable
Utiliser des oreillettes, éviter de s’en servir dans les transports
Désactiver le Wi-Fi et se connecter au réseau par le câble dès que possible
Éviter l’utilisation du Wi-Fi en présence d’enfants et de femmes enceintes

Pour en savoir plus sur l’Appel international des scientifiques direction le site EMFscientist.org, celui de l’association « Agir pour l’Environnement » et en ce qui concerne la réglementation des antennes, visitez le portail de PRIARTéM.


Source : http://www.leparisien.fr/environnement/ville-durable/ondes-electromagnetiques-les-scientifiques-demandent-des-mesures-preventives-14-07-2015-4934133.php

______________________________________________________________________________

Nuisance des Radiations Électro-Magnétiques Fragmentées des écrans-TV ordinateurs, téléphone-portable, WiFi sur l’utilisateur.

Au début du siècle dernier, l’espérance de vie d’un médecin-radiologue était, en moyenne, de 5 ans : cancer, leucémie, perte de dogts étaient leurs lots. Jusqu’à ce que l’un d’eux, mieux informé se protège d’une plaque de plomb.. Et les radio-graphie-thérapie, etc.. ne sont plus des « métiers à risques » à partir du moment où : une « PROTECTION » existe… et en a permis l’essort

Aujourd’hui nous sommes dans une évolution-technologique qui masque les nuisances qu’elle provoque, pour ne pas avoir à en assumer les responsabilités et conséquences juridiques…
Alors que la BONNE démarche DOIT être : a) d’IDENTIFIER les nuisances, b) CHERCHER & TROUVER une parade.. c) en établir scientifiquement l’efficacité… et.. d) le faire savoir…

Comme pour Becquerel, Curie, Fleming, et bien d’autres, c’est un hasard de circonstance en avril 1980, qui nous a permis de : « prendre conscience » de la nocivité biologique des REMF (Radiations Electro-Magnétiques Fragmentées) des écrans d’ordinateurs, TV, jeux-vidéo, téléphones portables (Natels) ondes WiFi, etc… envers tous êtres vivants

Pour trouver une parade/protection efficace à ces nocivités, nous avons investi 10 ans en recherches, expérimentations, ET vérifications, par des scientifiques de haut niveau de 7 pays : Allemagne (Prof. Lotz, Institut de Biberach), Etats-Unis (Prof. B. Sisken, Universsité du Kentucky). France (Dr. A-M. Laverdure, Dr. Es-Sc. Biologie, Directeur de recherche CNRS, Lauréat de l’Académie des Sciences de Paris, et responsable du département biologie de l’Ecole Normale Supérieure de la Rue d’Ulm, à Paris) & Dr. Pierre Le Ruz, Université de Rennes, Hongrie (Dr. E. Erdeï, Université de Budapest), Italie (Prof. Zanolo, Institut de Ivréa), Russie (Dr.Galina Ermakova, Unité de Médecine Expérimentale Avancée de St Petersbourg), Ukraine (Professeur V. Bondarovskaïa, Directeur du Gorsystemotechnika, Université de Kiev).

Ils en ont fait 49 communications scientifiques internationales, retenues et publiées par les Comités de sélection de 19 Congrès Scientifiques mondiaux majeurs) donnant à ces travaux & résultats une crédibilité unique au monde à ce jour. (voir : )

En collaboration avec le service d’hématologie d’un célèbre Institut, à Paris & du Professeur K.Korotkov à St Petersbourg, Nous avons montré les effets de ces ondes sur le sang et le « CHI » (champ énergétique) de l’utilisateur, et l’ANNULATION de ces effets par notre protection : « EMF-Bioshield®/TEL » à laquelle le Jury Scientifique International du 39° Salon International des Inventions de Genève a décerné la Médaille d’OR, et le Kuwait Science Club : sa Médaille d’OR plus les félicitations de son Jury Scientifique International.

Il est admis que 3,5% des populations d’Occident sont « EHS » (Electro-Hyper-Sensibles) et ne peuvant plus supporter cette pollutions généralisée demandent la créationde Zones Blanches (sans ondes) ce qui est incompatible avec les contraintes économiques.. Nous avons conçu une sphère-de-résonance : « EMF-Bioshield®WiFi » qui leur permet de créer leur propre « zone blanche personnelle, indépendante et autonome ». Le Jury Scientifique International du 40° Salon des Inventions de Genève y a décerné sa Médaille d’OR, et les votes du public des 64.000 visiteurs y ont attribué leur coupe d’honneur, comme l’invention la plus utile et la plus désirable à utiliser..
Et pour ceux qui ont à se déplacer en « zones polluées » une « EMF-Bioshield®WiFi/Mini » à porter sur soi, et assurant une « bulle » de protection de ± 1,2 mètres de rayon..

————————————————————————————————————————-

Sphère-de-résonance *« EMF-Bioshield®WiFi »

La Nocivité des Ondes WiFi envers toutes cellules vivantes n’est plus à démontrer, de nombreuses publications scientifiques internationales en ont établi les nuisances, et la Grande Bibliothèque de France, à Paris, a dû y renoncer, tant ses personnels et visiteurs en étaient incommodés.

Au vu de son côté « pratique » cette technologie a néanmoins envahi tous les espaces publics, (administrations, écoles, hopitaux) voire privés, (habitations). Il devient urgent de protéger ses victimes avec un élément de résonance-à-contre-phase qui, relinéarisant ces ondes, en permet l’utilisation sans réserve, mais SANS nocivité pour utilisateurs et voisins

EMF-Bioshield®WiFi se compose :
a) d’une sphèreplastique contenant des solutions d’oxydes de terres rares
b) d’un socle de minéraux spéciaux, stimulant la résonance du liquide
c) de cristaux incorporés dans le socle, pour en amplifier les effets

Les tests ont été réalisés dans le laboratoire de Biologie-des-Insectes, par Mme Anne-Christine B….., sur élevages de mouches drosophiles, montrant une réduction significative de mortalité (- 220%) après 5 jours d’exposition sous pollutionWiFi, entre « avec » la (*) & « sans » la (*)
Et par le Dr. (en Pharmacie) Jacques Bauer, sur 30 humains-adultes, montrant une « récupération » de 80 à 90% de l’énergie vitale, après une exposition de 10 minutes, à moins de 5 mètres de la sphère-de-protection

Le Jury Scientifique International du 40° Salon Mondial des Inventions de Genève 2012 a décerné sa Médaille d’OR à cette innovation qui a également reçu « La Coupe-des-Votes-du-Public » des 64.000 visiteurs

————————————————————————————————————————–

Le Monde Economique 27,10,14

Paris-Match 12-18_02-15 .jpeg

Paris-Match 2.jpeg

Paris-Match 3.jpeg

Le Soir.jpeg

DFM-Vega (enf. 8 ans)

Cancer du cerveau

LaBibliothequeNationaleDeFranceRenonceAuWiFi07042008

Poland-rakztelefonu1-2

Corre Enfants

Blister_fr
Brain_tumour_increase_in_Denmark
 
Decouverte_DonSang
Digest_St-Malo
EMF-Autisme
EMF-Bioshield
K-Korotkov
Postulat_Jacques_Surbeck_condense
Pour_la_Vie
Principe_de_la_grenouille
Pro_Juventite
Prof_Gregoriev _Natel_enfants
Wifi_Etude_Mihealth
Print Friendly