Centre d’enseignement spirituel et de recherche orienté vers le développement de la conscience supérieure en équilibre avec l’ouverture du cœur.

La communication

SITE 150Tout ce que vous êtes, vous stimule à vous communiquer car vous êtes des êtres de communication, Néanmoins, vous avez à apprendre à communiquer adéquatement. Aussi, il est important de comprendre que votre ego et votre mental ont besoin de prendre de la place, de ce fait ils cherchent, par moments, à prendre toute la place, afin d’être reconnus. Observez ces aspects en vous avec compassion. Ainsi, il vous sera plus facile de transformer votre manière d’être lorsque vous êtes en communication avec les autres.

La communication est capitale pour votre évolution. La parole vous a été donnée pour vous communiquer et pour que vous l’utilisiez comme outil de transformation et de guérison. Car lorsque vous parlez de ce que vous vivez, cela vous aide à mieux vous comprendre, à faire des prises de conscience, à éclaircir des aspects obscurs et à dénouer des situations.

Les étapes de la communication

Les étapes du mouvement de la communication sont : la pause, l’émanation, la seconde pause, l’accueil et la troisième pause, l’inversion des rôles, la quatrième pause, puis le deuxième mouvement de la communication recommence par l’émanation.

1er Mouvement de communication :

La pause du début vous offre le temps de devenir présent et conscient de l’énergie qui circule entre vous et l’autre . Au cours de cette pause, vous pouvez capter l’énergie de l’autre, ressentir où l’individu se situe et cela facilite grandement le contact et permet aussi une coupure dans vos automatismes.

Le fait de capter l’énergie de l’autre, l’incite, automatiquement, à faire de même. Ainsi, s’installe entre vous deux, un rythme au niveau de l’échange des salutations, des formules de politesse tout ceci de manière posée et avec l’appui du non-verbal. Ensuite, vous cherchez à capter de quel côté le mouvement doit débuter. Il est important de ressentir qui doit être celui qui émanera le premier.

Enfin, lorsque l’individu qui doit émaner s’est identifié intérieurement, il débute la conversation. Quand vous captez que l’autre est l’émetteur et, par conséquent, qu’il doit être celui qui émane, et que cet individu ne l’a pas réalisé, faites en sorte par vos questions, par vos silences, par votre attitude d’ouverture ou encore, tout simplement, en lui disant, que vous désirez qu’il vous parle de lui. Ainsi vous l’amenez à prendre véritablement sa place. L’individu sentira la poussée de l’énergie, deviendra actif et glissera dans son rôle « d’émanateur ».

En même temps, l’individu qui reçoit, se place dans un état d’attention à ce qui lui est partagé. Il accueille et garde son attention, de la même manière qu’il guetterait un ballon qui lui serait lancé. Vous conservez un état de concentration. Lorsque vous ressentez que le temps d’accueil est terminé, vivez une autre pause. Celle-ci vous permettra de déposer à l’intérieur de vous, ce que vous avez reçu vibratoirement et verbalement. La durée d’une pause peut être de quelques dixièmes de secondes.

2ième mouvement de communication :

L’individu qui accueille, après la pause deviendra celui qui émanera. L’énergie circulera d’un individu à l’autre ainsi de manière équilibrée. Étant donné, qu’il existe dans les courants de communication une polarité inversée, vous êtes soit dans une position ou soit dans une autre. Il est important de saisir que dans un contact vous n’avez pas à émaner et à recevoir en même temps.

Si par contre, vous ressentez que c’est vous qui devez être l’émetteur, et que l’autre individu ne le réalise pas, gardez le silence. Progressivement, l’autre ressentira quelque chose et tout doucement se taira. Alors, l’énergie se placera à nouveau dans le sens que doit réellement prendre la communication.

Souvent, les discussions sont biaisées, parce que les individus ne respectent pas le sens du courant de la communication. Parce qu’ils vont à l’encontre du courant de communication, puis lorsque l’échange est complétée, ils ressentent un sentiment d’inconfort intérieur. C’est parce qu’au cours de ce contact, ils n’ont pas respecté le rythme, le mouvement, ainsi ils ont dépensé une partie de leur énergie à parler et ont ainsi biaisé le contact.

Par moments, il y a des moments de silence, réalisez que même dans ceux-ci, il y a un échange et que le mouvement de la communication suit son cours. D’ailleurs, plus cet échange silencieux est conscient, plus les relations sont nourrissantes, dynamiques et vivifiantes. Ce dernier peut aussi servir de miroir et peut être très aidant pour évoluer.

Certains individus ne peuvent pas communiquer verbalement, mais ils ont davantage de capacités à le faire d’autres manières.

En plus du rythme et du mouvement vous devez aussi réaliser que chacun de vous est un ensemble constitué de son ensemencement particulier d’être. De celui-ci découle vos potentiels, qui ont permis le choix de vos thèmes d’apprentissage de vie et de votre bagage karmique. Tout ceci crée votre réalité physique, émotive, mentale et astrale. Par conséquent, tout ce que vous êtes ; vos pensées, vos paroles et vos actions sont issues directement de cet ensemble et donc votre façon d’être en contact avec votre environnement et de vivre la communication est conditionnée par cela.

Puisque chaque individu a son propre bagage, lorsque deux personnes sont en relation et communiquent, la réalité de chacun est présente. Il y a d’un côté le message de l’individu qui émet et, il y a aussi le bagage de celui qui reçoit. Alors, ce qui est émis et accueilli est teinté de ce que sont les individus qui communiquent.

Très souvent les conflits, les colères, les frustrations naissent du fait que les individus croient, que ce qu’ils ont compris au cours de l’échange d’un message, est exactement ce que l’autre a émis. Il est nécessaire de comprendre qu’entre les individus, il y a la présence d’une réalité vibratoire qui agit comme tampon vibratoire. Ce tampon est constitué du vécu des deux individus et que de la communication, le message doit franchir ce tampon pour arriver au cœur des êtres.

Toutefois, il est possible d’en arriver à avoir une communication nette, afin de recevoir et d’accueillir le message de l’autre avec justesse. Réalisez que lorsqu’il y a un conflit, par rapport à un message, c’est parce que les deux bagages personnels se heurtent. Les individus ont oublié de respecter les temps de pause et de se placer dans un état de réceptivité et de neutralité intérieurs. Il est important de prendre le temps de déposer les messages en vous et de les isoler. Souvent, le message est émis et n’a même pas le temps d’être accueilli, car l’autre cherche à le retourner le plus rapidement possible et parfois le plus durement possible. À ce moment-là, c’est de la réaction et non pas de la communication que vous vivez.

Si vous voulez partager un message concernant votre vécu, faites-le sans qu’il y ait de projections et sans rendre l’autre responsable de ce que vous avez vécu.

Maintenant, en ce concerne l’individu qui reçoit, il doit se créer une zone d’accueil où il isole les messages lorsqu’il les accueillera. Il devra prendre le temps de laisser les messages se reposer, permettant ainsi qu’un tri soit effectué à travers eux, avant de répondre. De plus, cette pause diminue les possibilités de dramatiser ou encore d’amplifier le contenu du message.

La communication a besoin de l’appui du cœur, du corps et du mental conscient. Ainsi, lorsque vous êtes en communication, vous avez besoin de votre mental conscient et de votre cœur. De plus, l’utilisation de votre ressenti du cœur et de vos émotions permet que le message soit davantage représentatif de ce que vous vivez dans le moment présent.

Si vous avez besoin d’échanger, faites-le. Si vous avez besoin de vous taire, faites-le. Lorsque vous avez été bien écouté, faites silence. Vous vous apercevrez ainsi que vous transcenderez plus rapidement votre état.

Nous vous transférons tout notre amour et notre respect.

Paix, Amour, Lumière et Harmonie

Print Friendly