Centre d’enseignement spirituel et de recherche orienté vers le développement de la conscience supérieure en équilibre avec l’ouverture du cœur.

La sagesse de la maladie

SITE 150Chacune des cellules de votre corps physique porte en elle la manifestation de l’intelligence divine. Celle-ci maintient stable votre mouvement de vie et exprime en chacun de vous, par des rituels précis, ajustés.

Votre corps physique est construit à partir de votre propre émanation vibratoire. Il porte aussi en lui-même la sagesse de ce qui est parfaitement adéquat pour vous dans tous les domaines et toutes les situations de votre vie. De plus, il vous dicte vos réels besoins : besoins de repos, de nourriture, d’activités, d’amour, de méditation-sexualité, etc. et sacrés, une science d’équilibre cosmique. Ces rituels (réactions immunitaires, maladies, souffrances, douleurs, changements physiques, etc.) représentent toutes les tentatives pour retrouver et maintenir l’équilibre dans votre corps physique et dans vos corps énergétiques. Le but de ces rituels est d’amener à votre conscience des attitudes, des pensées, des paroles ou des actions qui façonnent ces inconforts.

Chaque inconfort physique, émotionnel, mental et énergétique correspond à un apprentissage, à une conscientisation que vous avez à intégrer. Chacun amène à votre conscience un aspect de vous à aimer, à approfondir, à découvrir et à comprendre.

Les réactions d’ajustement se définissent par l’ensemble des mécanismes physiques, émotionnels, mentaux, spirituels, cosmiques et énergétiques que vous utilisez dans toutes les situations de votre vie* et qui vous permettent de retrouver et de maintenir votre équilibre à tous les niveaux.

Lorsque vous choisissez d’entreprendre un cheminement d’autoguérison, cela vous amène à comprendre et à redéfinir votre relation avec votre corps physique. Vous êtes alors confronté à la croyance de devoir combattre la maladie (mal a dit), au sentiment qu’elle est votre ennemie, qu’elle est une tare, qu’elle est une réponse punitive à vos actions. Ces attitudes vous placent automatiquement dans la division, le non-amour, le jugement face à vous-même et face à vos maladies.

Vous êtes tous des parcelles divines issues de l’amour universel. Vous existez parce que toutes vos fibres, toutes vos cellules sont construites, orchestrées et maintenues dans une parfaite cohésion par le pouvoir créateur de l’amour. Vivre et émaner l’amour vous permet de demeurer aligné au Grand Courant de vie cosmique. Chaque fois que vous vous éloignez de votre amour, vous fermez votre accès à ces Grands Courants de force et de vie. Rappelez-vous bien ceci : vous êtes capable de vous guérir dans la mesure où vous êtes capable de vous aimer, d’émaner l’amour et de vous abandonner à ces apprentissages.

L’autoguérison devient possible grâce au pouvoir de l’amour, du non-jugement, du désir de vouloir changer, de comprendre, d’évoluer, de devenir autonome et responsable de votre vie et surtout d’avoir confiance en votre force de création.

Vous avez peur et vous vous méfiez des réactions d’ajustement manifestées par votre propre corps. Cette peur est liée à l’inconnu, à l’illusion de la perte de contrôle que vous rencontrez dans ces situations. L’inconnu peut sembler menaçant parce qu’il vous place dans le mouvement de lâcher-prise, d’abandon et de confiance. Vous avez le sentiment que votre corps conspire contre vous, qu’il vous amène dans toutes sortes de situations déplorables, qu’il est incapable de se guérir et enfin, qu’il est incompétent.

Sachez bien ceci : votre corps sait. Il est construit d’intelligence divine et il tente d’exprimer ce savoir malgré toutes les entraves que vous lui placez par le déni et le non-respect de ses messages. Les maladies que vous vivez sont des outils et des situations vous permettant de retourner en dedans de vous. Chacune d’elles est un message que vous livre votre âme consciente, à travers vos diverses composantes. Lorsque vous vous situez dans la colère, le jugement, le déni, la peur, la méfiance, l’anticipation, le rejet face à ces messages de maladies, vous ne pouvez ni les entendre, ni les comprendre, ni les transformer. Rappelez-vous que le but suprême de votre incarnation est de vous découvrir, de vous rencontrer, de vous aimer, de vous réaliser, de reconnaître votre divinité, tout cela dans votre quotidien.

Il est essentiel de vérifier quelles sont vos visions de la maladie, quelles sont vos perceptions de la souffrance. Avez-vous le désir de vous rencontrer, de vous aimer, de vous découvrir ? Choisissez-vous de reprendre votre pouvoir d’être ? Désirez-vous vous unifier dans une démarche par amour pour vous ? Êtes-vous prêt à regarder ce qui se cache derrière vos différentes peurs : la peur de souffrir ou de mourir, celle de la maladie ou de l’inconnu, ou encore celle de vous rencontrer, de changer, d’avoir le sentiment d’être une victime, etc. ? Êtes-vous prêt à investir le temps nécessaire pour vous rencontrer, vous découvrir et vous transformer quotidiennement ?

À travers la grande sagesse de la maladie, se manifeste la science évolutive la plus puissante : la rencontre de l’être humain avec lui-même. Celle-ci se veut donc une merveilleuse expérience de découverte au cœur de l’être, une expérience illimitée de compassion amoureuse. Cette rencontre stimule dans l’être humain l’ouverture et l’exploration de nouvelles avenues, de nouvelles expériences, de nouvelles façons de percevoir, de nouvelles façons de vivre, de nouvelles façons de se redéfinir, de nouvelles façons de choisir sa vie, de nouvelles compréhensions, etc.

L’autoguérison est une science évolutive, elle est un chemin d’exploration qu’une âme choisit de suivre par amour pour elle. Elle constitue, en fait, un prodigieux voyage initiatique.

* Les situations de vie sont, par exemple, les changements importants, les infusions vibratoires, le stress, les ruptures, les deuils, les virus, les bactéries, les maladies, etc.

Extrait de « S’autoguérir en s’autotraitant », Éditions Le Dauphin Blanc, Collection des enseignements de Maitreya, 1998.

Print Friendly