Centre d’enseignement spirituel et de recherche orienté vers le développement de la conscience supérieure en équilibre avec l’ouverture du cœur.

Témoignage de Guylaine au sujet de M. Jacques Surbeck

301Depuis plusieurs années, j’ai cherché un produit qui pourrait m’aider à diminuer ou même à faire cesser les nombreux malaises que je vivais en contact avec les émanations électromagnétiques. Durant cette période de temps, j’ai passé par toutes sortes d’états intérieurs et d’émotions, car dans mon entourage, il n’y avait que moi au début, et que quelques autres personnes par la suite, qui étions très inconfortables en contact avec ces émanations. Il était difficile pour les gens autour de moi, de comprendre que ces dernières puissent agir sur moi et surtout que je puisse ressentir distinctement leur effet.

Avec le temps, j’ai gagné, de plus en plus de confiance en moi, et je sais maintenant que je ne suis pas faible ou même capricieuse, mais que j’ai une facilité à ressentir et à percevoir ces ondes. Je peux également voir les effets nocifs chez les autres.

J’ai essayé différents produits, pierres, eau, etc. pour diminuer l’effet de ces ondes, sans résultat. J’étais vraiment découragée, car je ressentais, de plus en plus, les effets négatifs de ces émanations alors que j’avais besoin de travailler, durant plusieurs heures, chaque jour à l’ordinateur.

En mars 2012, j’ai lu un reportage réalisé par Monsieur André Fauteux, dans la revue Découverte. Il interviewait les codirecteurs de l’Institut Hippocrate, Monsieur Brian Clement et Anna Maria Clement. Il y était raconté qu’à l’Institut, ils aidaient les personnes qui étaient électrohypersensibles aux CEM. Durant l’entrevue, Monsieur Fauteux leur demanda : « Quels produits peuvent nous protéger des CEM? Avez-vous essayé l’EMF-Bioshield pour les écrans d’ordinateur et les télévisions? Oui, et ça semble fonctionner, répondirent-ils ». Ils précisèrent également que la combinaison des métaux lourds et des CEM était la cause numéro un de l’hypersensibilité aux diverses fréquences.

Immédiatement après la lecture de cet article qui m’avait donné de l’espoir, j’ai fait des recherches sur internet et j’ai contacté Monsieur Jacques Surbeck. Je me suis procuré les minisphères pour l’ordinateur et une protection pour le téléphone, en me disant que si cela fonctionnait, je ne tarderai pas à m’en apercevoir.

J’ai commencé les essais le cœur rempli d’espoir, mais aussi de retenue, car je craignais d’être désappointée. Les protections installées, durant cinq jours, j’ai utilisé mon ordinateur de trois à quatre heures chaque jour, dans des conditions où habituellement, j’aurais été vraiment malade, sans ressentir les effets habituels. Voici quelques un des symptômes que je vivais lorsque j’utilisais mon ordinateur avant de me munir de la protection des minis-sphères :

      1. Picotement des yeux, des mains, des bras
      2. Fermeture de mon énergie vitale
      3. Extrasystoles ventriculaires et palpitations
      4. Grande fatigue mentale et physique qui durait des jours
      5. Présence de la couleur rouge qui se répandait sur moi
      6. Mes hémisphères cérébraux se déséquilibraient
      7. Bouffées de chaleur
      8. Insomnie
      9. Intolérance, agressivité
      10. Serrement au niveau de la gorge, du centre de la cage thoracique et puis au niveau du thymus
      11. Taux d’acidité urinaire élevé

Ces symptômes s’intensifiaient au fur et à mesure que je m’exposais à ces ondes. Parfois, je n’étais même plus capable d’être dans la même pièce qu’un ordinateur.

En utilisant les minis-sphères sur mon ordinateur, j’ai constaté que presque tous les symptômes ont cessé. Je dis presque, car j’ai compris que d’autres facteurs influençaient également mon vécu face à ces émanations tel que mon état énergétique du moment présent, mon énergie d’énergie vitale, l’état d’équilibre de mon corps physique, mon état émotionnel et mental, etc.

J’ai aussi remarqué que mon cerveau a eu besoin de trois séances pour s’adapter à ces nouvelles ondes. Également, au cours des deux premières utilisations, j’ai ressenti que mon corps avait peur et qu’il se refermait, car il était habitué à être agressé par ces ondes. J’ai dû lui parler et lui demander de se détendre et d’essayer.

Je tiens à préciser que j’ai nettement ressenti que la protection des minis-sphères dépassait l’espace autour de mon ordinateur.

Voilà maintenant presque trois ans que j’utilise les protections EMF-Bioshield, car je me suis procuré des jeux de minis-sphères pour l’ordinateur, pour le réfrigérateur, des protections pour les téléphones, le lPad, la boule WIFI ainsi que la petite boule de protection personnellequi me sert grandement lors de mes déplacements ou dans des lieux publics. Très bientôt j’espère pouvoir jouir des autres produits qu’ils commercialiseront. Je suis toujours aussi satisfaite et j’apprends à vivre autrement la cohabitation avec les appareils électriques (ordinateur, télévision, lPad, etc.).

Pour terminer, je voudrais vous partager que je rencontre Monsieur Jacques Surbeck lors de mes voyages en Suisse. J’aime rencontrer cet homme au regard pénétrant, vivant et intègre, qui n’a pas peur de me regarder directement dans les yeux, tout au long de nos rencontres.

J’ai choisi de faire ce partage afin d’aider d’autres personnes à mieux vivre avec les nouvelles technologies actuelles. Je crois que nous avançons vers une réalité technologique où nous dépasserons ce que nous pouvons imaginer en ce moment, mais à quel prix? Au prix de nombreuses maladies physiques, émotionnelles et mentales? J’ose espérer que la science évoluera vers une science consciente qui teindra compte du fait que les ÊTRES VIVANTS sont immensément PRÉCIEUX et que ce sont eux justement qui donnent un VRAI SENS à notre VIE.

Prenez bien soin de vous, protégez-vous.
Amicalement,
Guylaine Sallafranque

Print Friendly