Centre d’enseignement spirituel et de recherche orienté vers le développement de la conscience supérieure en équilibre avec l’ouverture du cœur.

Vos dons et vos forces

SITE 150«…L’ensemencement, une vibration « unique » de la Source

Vous avez tous des dons. Un don est quelque chose qui doit être animé. Un individu peut avoir différents dons et ne pas en être conscient tout au long de sa vie. Pour exprimer un don, il y un travail à faire. Certains vont exprimer des dons plus ou moins consciemment, selon certains contextes, comme dans l’exercice d’une profession : des dons de leadership, de coordination, de synthèse et d’organisation. Selon leur degré d’ouverture, ces personnes exprimeront leur don selon un certain empan d’action.

Rappelez-vous que vous êtes un ensemencement d’être, une vibration de la Source dont vous êtes l’unique porteur sur cette planète. Tout au long de votre vie, à travers votre vécu, vous cherchez à exprimer cet ensemencement que vous êtes. L’ensemencement est un ensemble vibratoire qui ne peut se définir par un mot ou une expression. Parfois, nous vous disons que vous avez un ensemencement lié à l’enseignement, mais cela n’en est qu’une partie.

L’ensemencement est la base de tout ce qu’un individu sera. À partir de l’ensemencement découlent les dons, les forces, les potentialités, tout un ensemble d’antécédents karmiques dont les acquis appelés aussi les mémoires. Si quelqu’un veut avoir accès à ses potentialités, il doit conscientiser ses forces et ses dons. Lorsqu’il est rendu à exprimer ses potentialités, c’est qu’il a activé ses dons, du moins une partie. Dans les antécédents karmiques se retrouvent les thèmes d’apprentissage. Il a à transcender, à équilibrer ce qui prend racine dans un autre espace de vie. Il a également les acquis de ses autres vies : le bagage de réalisations, de connaissances, d’expérimentations intégrées, réalisées dans d’autres vie.

En résumé, vos dons, vos forces, vos antécédents karmiques qui contiennent les réalisations de vos autres espaces de vies et le vécu de la présente incarnation créent votre « émanation ».

Pour être capable de cerner vos dons, vous devez retourner en vous, remonter vers la Source, « votre Source » qui est votre ensemencement, le Christ en vous, le divin en vous. C’est de cette semence dont nous parlons lorsque nous vous disons que vous êtes « divin » ; c’est parce que vous êtes cet « ensemencement pur » qui émerge directement de la Source.

La conscience de ses dons, une attitude intérieure

Chacun de vous a plus d’un don. Vous avez ceux dont vous avez besoin pour mener à terme votre action-mission. Vous avez nettement plus que ce dont vous avez besoin. Mais l’enjeu est que pour devenir conscient de vos dons, cela demande une recherche intérieure. C’est à travers l’expérience que vous devenez conscient de ceux-ci. Plus une expérimentation est consciente, plus vous êtes capable de savoir vraiment ce qu’ils sont.

Lorsqu’un individu entre en cheminement, la petite voix à l’intérieur de lui qui lui fait sentir le bon chemin ou qui lui dit d’être vigilant afin de demeurer humble, modeste, ou qui fait en sorte que vous craignez d’être orgueilleux, ou démesuré dans l’évaluation de ce que vous êtes soit en vous surévaluant soit en vous sous-évaluant. Au début du cheminement, elle sera très forte. Avec le temps, il ajustera ses comportements en tenant compte de cette voix qui deviendra plus douce. L’individu apprendra à cohabiter avec elle, à l’écouter dans le quotidien et aura un comportement ou une action plus en équilibre face à l’expression de ce qu’il est, que ce soit par ses pensées, ses paroles, ses actions et ses attitudes.

La couleur de sa vibration

Lorsque vous saisissez la vibration de quelqu’un d’autre, vous aimez ou vous n’aimez pas ou plus ou moins. Mais ce que vous percevez, c’est aussi tout cet ensemble, non pas uniquement l’expérimentation de cette vie, de cet être ou de quelque chose que vous avez vécu avec lui. Vous saisissez l’ensemble de l’être, ce qu’il est, ce qu’il dégage. Plus l’individu désire vraiment être transparent, spontané, plus il s’aime ; plus il émane ce qu’il est, plus les autres sont capables de saisir ce qu’il est et plus ils trouvent cet être beau, attirant, charmant, etc.

Si vous regardez dans la nature, vous observez de minuscules fleurs qui sont magnifiques. Chaque pétale est dessiné et coloré et leur ensemble forme un tableau absolument merveilleux. Une autre fleur peut avoir moins d’attrait, mais émaner un arôme capiteux. Un arbuste plus robuste quoique moins joli peut abriter quelques oiseaux ; et vous avez le chêne, l’immense chêne, bien enraciné et protecteur. Chacun de ces aspects : la fleur, l’arbuste et le chêne, est aussi important l’un que l’autre.

L’égalité des êtres

Chacun de vous a choisi d’avoir un rôle, un contexte dans lequel évoluer et une action qui lui est propre. Pour accepter vos dons, la première étape est d’intégrer la réalité de ce que nous venons de vous décrire. Chaque être humain, que ce soit un président, une avocate, un évêque ou qui que ce soit d’autres, tous les individus sont égaux.

Pour trouver vos potentiels, vos forces, il est important d’accepter que vous soyez réellement tous aussi importants les uns que les autres, de réaliser que vous avez choisi d’occuper des espaces, des fonctions et des actions différentes. Vous n’avez pas à évaluer une personne supérieure si elle a une action-mission que vous jugez plus importante ou de la juger moins importante parce qu’elle a une action-mission que vous évaluez moindre. Toute forme de vie est très importante.

Chaque individu a son potentiel, ses dons et son ensemencement d’être et peut choisir de s’engager envers lui-même et de les développer. Ce qu’il a à faire est de découvrir ses dons, de les activer et de les exprimer. Votre évaluation spirituelle ou le niveau de conscience que vous avez atteint s’évalue à l’amour que vous avez envers vous-même, à la force que vous déployez et à l’intention que vous avez à actualiser ce que vous êtes venu accomplir.

Le contact avec ses dons

Vous pouvez entrer en contact avec vos dons par deux voies. La première est l’intériorisation et tout ce qui vous met en contact avec vous-même : méditation, observation de ce que vous êtes, évaluation, introspection, analyse de votre vécu, etc. La deuxième voie est le contact avec l’extérieur : les gens, les animaux, les plantes, la nature. Tout ce qui vous entoure vous permet de procéder à une lecture de vous et vous offre des pistes pour déterminer vos dons. Quelqu’un qui a un don a automatiquement une capacité de s’émouvoir, d’être interpellé par quelque chose lié à ce don. Par exemple, si vous avez un grand amour pour les enfants et tout ce qui concerne leur éducation, et que vous êtes sollicité de différentes façons, vous avez un don à ce niveau-là. Il y a ce don. Un des aspects qui découlent de celui-ci fait que vous désirez aider les enfants.

Les autres, reflets de ce que nous sommes

Une partie des dons d’un individu s’expriment librement, spontanément, bien qu’il ne soit pas conscient de les exprimer parce que cela fait partie de la zone d’inconscience qu’il a face à lui-même et qui est tout à fait normale. L’individu transcende cette zone lorsqu’il avance et après avoir traversé des étapes très importantes. Au cours de sa vie, il devient de plus en plus conscient, mais, à un moment donné, il doit retirer des œillères pour avoir une conscience plus globale de ce qu’il est.

Observez l’importance qu’a une personne en cheminement d’entretenir des relations où l’individu se sent respecté, que ces relations soient familiales, fraternelles, amoureuses, parentales, etc. Cela ne veut pas dire que les autres doivent croire ce que vous croyez en totalité, mais qu’ils vous respectent dans ce que vous êtes ; en ce sens qu’ils respectent que vous ayez une expérimentation qui vous est propre. Par exemple, des amis, des compagnons et des compagnes de travail, votre famille, etc., tous ces êtres peuvent vous refléter quelque chose de bien précieux pour vous.

Si quelqu’un a une vision négative en général, il la renvoie à l’autre. Si une personne qui a plus ou moins confiance en elle capte ce jugement négatif, cela indique qu’elle a une image très négative d’elle. Ce genre de sentiment s’exprime beaucoup pendant la petite enfance, l’adolescence et chez le jeune adulte. Donc vous avez des dons. Vous pouvez les conscientiser par le contact avec vous-même, en étant attentif à ce qui vous fait vibrer, à ce que vous aimez, aux aspects de vous avec lesquels vous avez de l’aisance. Il se peut qu’un chemin soit le vôtre. Bien que vous ayez certaines facilités, vous avez aussi certaines peurs. Cependant, vous avez plus d’intérêts que de peurs à réaliser ce vers quoi vous vous sentez attiré, tellement intense est la force qui vous pousse à répondre à cet attrait.

Vous pouvez ressentir vos dons à l’intérieur de vous à partir de ce qui est facile pour vous. Il y a certains aspects auxquels vous ne faites que penser et déjà vous vous en sentez incapable. Ceci n’est pas simplement un blocage de votre part ; tout simplement, vous conscientisez que vous n’avez pas beaucoup d’aptitudes dans le domaine. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas apprendre, mais vous ne devez pas vous attendre d’exceller dans cette vie parce que vous ne vous êtes pas doté de ce potentiel. Cependant, vous pourrez acquérir un minimum.

N’allez surtout pas éteindre tout ce qui surgit profondément en vous et qui vous fait vibrer. Il se peut que concrètement vous ne sachiez comment manifester ces désirs, mais n’allez surtout pas croire que ne sont que des rêves ou des illusions. Laissez vos rêves vivre, laissez-leur une place importante et stabilisez-les dans un bon enracinement.

Comment évaluer une relation qui traverse le temps ?

Un individu qui a un don artistique pourrait être attiré vers le théâtre, vers la création, vers le chant, vers tout ce qui est beauté. Il peut arriver que, à travers ces attraits, il ait besoin de faire certaines compréhensions lors de ses expérimentations. Par exemple, une personne qui a besoin de guérir quelque chose au niveau de prendre sa place, de l ‘image de soi, peut avoir le goût d’être vue, que les autres lui disent jusqu’à quel point elle est bonne et appréciée. Parfois, vous allez dans une direction et il se peut que, par la suite, vous ayez à ajuster ceci parce que, au fur et à mesure que vous évoluez, vous vous épurez. Vous réglez des aspects de vous. Vos choix, vos ressentis sont beaucoup plus en résonance avec ce que vous voulez vivre. Vous avez fait des choix que vous devez réajuster par la suite parce que vous les faites avec ce que vous êtes. Tous, vous avez fait des choix il y a dix ans, vingt ans avec ce que vous étiez à l’époque. Maintenant, vous en faites d’autres parce que vous avez transcendé beaucoup d’aspects à l’intérieur de vous. Ce qui est important dans tout ceci, c’est d’être actuel. Il est nécessaire de s’actualiser constamment et d’entretenir un environnement qui vous permet d’être actuel.

Si vous avez des amis ou des relations importantes et que ces individus ne vous permettent pas de vous actualiser, c’est-à-dire qu’ils projettent régulièrement sur vous des images non actuelles de ce que vous êtes, bien qu’ils n’aient pas la capacité de tout capter où vous en êtes maintenant, mais si quelqu’un vous projette l’image de ce que vous étiez il y a dix ans et que vous n’êtes plus du tout ceci, vous avez à vous positionner. Si cette relation n’a plus sa raison d’être et bien détachez-vous, passez à autre chose. Sinon, il serait avantageux de clarifier ceci avec l’autre. Si un individu ne vous respecte pas à ce niveau-là, vous pourriez choisir d’évaluer à nouveau cette relation. Pourquoi la maintenez-vous si elle n’est plus adéquate ? Il est important de maintenir un bon degré de vigilance pour ne pas vous laisser piéger.

La force d’un groupe de ressourcement est que tous les individus qui sont présents le sont sur une base d’ouverture. Les individus s’actualisent constamment ; chacun actualise l’image qu’il a des autres. Pour chaque personne qui est présente, le fait que les autres actualisent son image est très bon pour elle. Cela lui permet d’avoir le miroitement plus actuel de plusieurs aspects d’elle et de récupérer des informations qui lui sont très importantes. Donc, entretenir des relations avec des gens qui ont une ouverture de conscience est très favorable. Évaluez comment vous vous sentez lorsque des individus sont ouverts à vous et sont capables de vous accueillir présentement. Vous vous situez devant eux, ils vous accueillent tel que vous êtes et ils n’essaient pas de vous ramener dans ce que vous étiez auparavant. S’ils ne sont pas attentifs à ce que vous êtes actuellement, vous n’êtes pas confortable.

Extrait du cahier de la formation « Thérapeute en conscience du plan de vie ».
Rappelez-vous que vous êtes un ensemencement d’être, une vibration de la Source dont vous êtes l’unique porteur sur cette planète. Tout au long de votre vie, à travers votre vécu, vous cherchez à exprimer cet ensemencement que vous êtes. qui ne peut se définir par un mot ou une expression. Parfois, nous vous disons que vous avez un ensemencement lié à l’enseignement, mais cela n’en est qu’une partie.»

Print Friendly